Retrouvez mes dessins sur Facebook, Égalité et Réconciliation et Aimeles.

dimanche 15 septembre 2013

Homo responsable


On ne choisit pas ses désirs, on les subit. Grâce à la volonté, on peut décider de les satisfaire ou non. Ne pas opposer la volonté libre d'un individu au désir qui l'anime, c'est le déresponsabiliser de ses actes. A ce propos, il faut noter que les religions monothéistes condamnent l'acte homosexuel, et non la tentation qui en est à l'origine.

11 commentaires:

  1. Mec, tu as du talent....
    Bonne continuation.

    RépondreSupprimer
  2. Et quel est le problème ? Le fait que deux hommes ou deux femmes s'aiment d'amour, et fassent l'amour ensemble ? Quel est le problème pour toi, personnellement ? Où ça t'ennuie ? Sincèrement, je n'arrive même pas à comprendre ça.

    Et quel est le problème pour l'humanité ? L'homosexualité existe depuis toujours, quel problème, à quel danger cela l'expose-t-elle ? Si l'homosexualité était un vrai problème pour la société, crois-tu qu'elle continuerait à exister, depuis le temps que l'homosexualité existe ?

    Etre homosexuel, ce n'est pas un caprice auquel il convient de trouver un remède. C'est aussi fou et vain de demander à un homosexuel de ne pas aimer les hommes que de demander à un hétérosexuel de ne pas aimer les femmes. Tu n'aimerais pas les hommes même si on te l'obligeait, n'est-ce pas ? C'est identique pour les homosexuels.

    En résumé, je ne comprends pas en quoi le désir de deux adultes consentants te regarde.

    Ne te trompe pas toi-même, ce n'est pas du tout un dessin politique.
    C'est un dessin apeuré. Effrayé.

    RépondreSupprimer
  3. Le but de ce dessin est de compléter un ancien dessin que j'ai réalisé (http://sanidessinateur.blogspot.fr/2013/06/caprice-gay.html), à la suite duquel certains internautes m'ont rétorqué que l'homosexualité n'était pas un choix, ce à quoi je répond que l'acte homosexuel est un choix.

    J'ajouterai qu'on ne peut mettre au même niveau le désir hétérosexuel et le désir homosexuel, le premier est un instinct puissant qui permet la survie de l'espèce humaine, le second ne concerne que le besoin affectif d'un individu.

    Si l'homosexualité ne représente pas un danger pour l'humanité, ses dérives peuvent représenter un danger pour la société, comme nous le montre les prétentions des couples homosexuels au mariage et à l'adoption.

    Je ne suis pas pour la condamnation de l'homosexualité, ni pour sa promotion. Sachez tout de même qu'il existe des témoignages d'anciens homosexuels, mais l'air du temps consiste à valider cette orientation sexuelle et à diffamer ceux qui ne l'approuvent pas.

    RépondreSupprimer
  4. Je ne suis pas sur l'air du temps, je suis hétérosexuel et j'ai deux petites filles qui se portent bien. Ceci pour couper court aux éventuels préjugés sur votre interlocuteur. Je ne diffame personne et le commentaire que je laisse, vous avez pu le constater, laisse la porte ouverte au dialogue. Dont acte, vous m'avez répondu.

    Votre précédent dessin est un jugement à la hache. Pour vous, les homosexuels sont donc des êtres immatures et égocentriques. Vous avez le droit de le penser, mais ne croyez pas qu'il s'agisse d'un loi absolue, mis à part le fait que c'est totalement insultant et méprisant.

    Je vous avoue qu'avec des préjugés tels que les vôtres, ça va pas être simple pour moi d'argumenter. :)

    Donc, plutôt que de dépenser mon énergie à vous refaire tout point par point, je vous propose, si vous le voulez, d'aller consulter ce lien, très bien fait :
    http://tinyurl.com/m4xmgh7

    Mais, voyant d'où vous partez, je doute fort de la possibilité de vous convaincre, ne serait-ce qu'un tantinet, de vous ouvrir à un peu plus de réflexion.

    Une dernière chose : vous ne vous en rendez peut-être pas compte, mais, contrairement à ce que vous dites, vous condamnez l'homosexualité. Totalement. Avec un grande violence.

    Enfin, certes, il existe des témoignages d'anciens homosexuels. Comme il existe des témoignages d'anciens hétérosexuels. So what ? Un partout la balle au centre ?

    RépondreSupprimer
  5. * ne croyez pas qu'il s'agisse d'un loi absolue
    UNE loi absolue

    * vous condamnez l'homosexualité. Totalement. Avec un grande violence.
    UNE grande violence.

    Pardon, mais j'ai un "E" un peu rétif, il faut que je change de clavier.

    RépondreSupprimer
  6. Je ne juge pas tous les homosexuels comme des êtres immatures et égocentriques, je juge leur revendication de se marier et d'avoir des enfants comme telle. Quant on choisi d'avoir une relation homosexuelle, il faut accepter de ne pas pouvoir faire un enfant avec un partenaire du même sexe, ce sont les règles de la nature. Vouloir singer les hétérosexuels en réclamant le même statut qu'eux et le même droit à l'enfant est un comportement que je qualifie d'immature et d'égocentrique.

    L'article dont vous avez posté le lien a été écrit par quelqu'un qui défend l'homosexualité, il ne m'a rien appris de particulier et présente plusieurs inepties, comme le fait que la Bible ne condamne pas l'homosexualité ou que le lobby gay n'existe pas. L'auteur déclare également que l'homosexualité n'est ni un choix, ni génétique, ni acquise, elle est donc inexplicable. On appréciera le niveau de la réflexion.

    Tout au long de l'article, l'auteur s'oppose aux généralités, elles sont cependant un exercice mathématique comme un autre. Par exemple, je pense que généralement les homosexuels sont plus narcissiques que les hétérosexuels, ce narcissisme pouvant s'expliquer par le refus de l'altérité, par l'attirance envers ce que l'on est soi-même.

    Enfin, les homosexuels qui se suicident ne le font pas tous à cause de l'homophobie, mais aussi parce que ce sont des êtres en souffrance, en mal d'identité. Je vous propose à mon tour un lien vers un site qui traite des causes de l'homosexualité: http://frataelred.free.fr/Enigme_homosexualite.html

    RépondreSupprimer
  7. J'ai remarqué une contradiction dans votre discours:

    "C'est aussi fou et vain de demander à un homosexuel de ne pas aimer les hommes que de demander à un hétérosexuel de ne pas aimer les femmes."

    "Enfin, certes, il existe des témoignages d'anciens homosexuels. Comme il existe des témoignages d'anciens hétérosexuels."

    Il va falloir déterminer votre position sur ce point précis.

    RépondreSupprimer
  8. Juste à propos des religions monothéiste, ce passage du nouveau testament pourrait te surprendre pour la question de différencier intention, volonté et j'ajouterais opportunité...

    Matthieu 5.27. Vous avez entendu qu’il a été dit : Tu ne commettras pas d’adultère.
    28 Mais moi je vous dis : Quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis adultère avec elle dans son cœur.
    29 Si ton œil droit est pour toi une occasion de chute, arrache-le et jette-le loin de toi. Car il est avantageux pour toi qu’un seul de tes membres périsse et que ton corps entier ne soit pas jeté dans la géhenne.
    30 Si ta main droite est pour toi une occasion de chute, coupe-la et jette-la loin de toi, car il est avantageux pour toi qu’un seul de tes membres périsse et que ton corps entier n’aille pas dans la géhenne.

    J'avoue que ce passage me choque venant de jésus mais c'est ainsi, on peut pêcher par intention ou par ambition même sans jamais en avoir eu l'occasion. Et on sait bien que la bible condamne l'homosexualité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Personne n'est censé savoir si vous avez un désir homosexuel, un désir d'adultère ou un désir de tout autre péché, à part Dieu si vous y croyez, mais son jugement aura lieu après la mort. Dans la pratique, les religions monothéistes condamnent seulement l'acte homosexuel.

      Supprimer
  9. Le désir homosexuel n'est pas un choix, mais le passage a l'acte l'est. C'est tout a fait vrai, mais c'est exactement la meme chose pour le désir hétérosexuel...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact, mais je ne pense pas que les hétérosexuels cherchent à se déresponsabiliser de leur sexualité.

      Supprimer